6/10Hyrule Warriors : L'Ere du Fléau - L'heure de moissonner sur Switch !

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 23/11/2020
Notre verdict : 6/10 - Leave me breathless ! (Ecrivez votre critique)

Tags : hyrule warriors fleau ere breath wild nintendo

100 ans avant Breath of The Wild, c'était mieux avant ?

Vous aurez beau dire pour tenter de me convaincre mais pour moi, le vrai jeu Zelda qui innove depuis ces 15 dernières années, c'est Hyrule Warriors. On prend les personnages et le monde d'Hyrule et Koei le transforme en Musou selon une recette déjà bien éprouvée avec les Dynasty Warriors et autres Warriors ! J'ai poncé le premier Hyrule Warriors jusqu'à la moëlle et j'ai aimé la direction du jeu et comment une histoire venait justifier toute la baston. Alors cet Hyrule Warriors : L'Ere du Fléau est-il la suite tant attendue ?

Hyrule Warriors : L'Ere du Fléau n'est pas Hyrule Warriors 2, il est plutôt Breath of the Wild 0 soit la préquelle à la dernière aventure solo de Link. Du coup, vous allez me dire que l'on se doute de ce qui va passer gningningnin... Bon déjà, cela n'a pas été un problème pour Red Dead Redemption 2 dont le soin dans l'écriture (et le reste) était énorme. Et en prime, Hyrule Warriors : L'Ere du Fléau compte bien vous faire plaisir avec des petites surprises. Et puis, l'histoire n'en demeure pas moins prenante avec un plus gros rôle de la princesse ou des invités mystérieux.

Hyrule Warriors : L'Ere du Fléau - L'heure de moissonner sur Switch !
DR.

Du coup, ok pour le scénar', même si j'aurais nettement préféré une suite à Hyrule Warriors mais j'ai de quoi faire. Déjà parce que le mode histoire nous balance dans la fameuse tour qui servira de hub pour tout. Déroutant au début, c'est plutôt pratique et permet d'éviter des allers et retours pénibles dans les menus. Surtout que la partie "crafting" a été revue et demeure moins lourdingue qu'Hyrule Warriors.

Côté casting, je reste pour le moment sur ma faim. En effet, je suis certes content d'avoir Link et les prodiges mais je ne suis pas fan du gameplay de Zelda qui la joue princesse de la tablette ou encore d'Impa qui fait un peu nawak. Elle reprend un peu de Sheik avec une pincée de Lana mais sans le panache de ces deux personnages. Un casting un peu riquiqui du coup pour un Warriors car même si l'on a toujours ces quelques chouchoux, nous sommes habitués un casting XXL.

Hyrule Warriors : L'Ere du Fléau - L'heure de moissonner sur Switch !
DR.

Cela dit côté gameplay, ça envoie pas mal car c'est bien le nerf de la guerre d'un beat'em up de masse comme Hyrule Warriors : L'Ere du Fléau. En plus du gameplay "classique" Musou, nous avons les gadgets de la tablette Sheikah pour glacer les ennemis ou envoyer des bombes partout ! Nous avons donc des tas de petits clins d'oeil et d'action de la série originale et c'est un plaisir d'utiliser la paravoile ou de rebondir sur les murs. De même, le côté foufou de link qui surfe sur son bouclier, ça n'a pas de prix.

Surtout que visuellement, le jeu est dans l'esprit de BOTW ce qui est agréable à l'oeil. Alors, cela cache parfois un peu la misère mais l'action tient la route globalement. Je dis "globalement" car à deux ou en mode docké, le jeu est moins stable qu'en nomade où il parvient tenir la cadence lorsque 250 000 ennemis explosent en tout sens.

En résumé, Hyrule Warriors : L'Ere du Fléau est un Musou qui défoule mais qui manque d'ambition malgré ses bonnes intentions. Peu de personnages, des surprises trop rares et un manque de contenu comme le génial mode aventure de sa première intération viennent empêcher Hyrule Warriors : L'Ere du Fléau d'être le grand jeu qu'il mériterait d'être.

Hyrule Warriors : L'Ere du Fléau - L'heure de moissonner sur Switch !
DR.