6.5/10Test de Borderlands The Pre-sequel !

/ Critique - écrit par Guillaume, le 22/11/2014
Notre verdict : 6.5/10 - Aussi bien qu'un super DLC (Ecrivez votre critique)

Tags : borderlands pre sequel test armes xbox ennemis

Il y a deux ans sortait Borderlands 2. Un excellent titre qui se voit, cette année, complétée d'une pre-sequel. Ça sent la rallonge facile, et ça l'est.

Il faut bien le dire, jouer à Borderlands The Pre-Sequel, c'est un plaisir coupable. C'est agréable, jouissif, et satisfaisant, jusqu'au moment où l'on arrête la console et qu'on relativise, notamment en le comparant à son prédécesseur : Borderlands 2.

The Pre-Sequel se situe chronologiquement avant l'épisode 2 (StarWars a tendance à faire trop d'émules pour notre propre bien) mais est techniquement plus récent. Pourtant, c'est loin d'être évident. Si le jeu demeure fidèle à la licence - un FPS dans lequel on progresse via un système de points d'expérience, en récupérant des armes toujours plus grosses et en ricanant bêtement devant un humour un peu limite - il reste surtout fidèle à son moteur de jeu d'antan qui est, de fait, un peu désuet maintenant. Sans compter qu'on parle d'un jeu sur Xbox 360, à l'heure où la Xbox One a maintenant un beau taux d'adoption.


DR.

Le graphisme est assez logiquement un peu piquant pour nos petites pupilles maintenant habituées à voir du 1280p, voire des écrans 4K. Mais le design en cell shading masque cependant bien la misère, si bien qu'on s'adapte finalement assez vite. Seules quelques textures vraiment trop peu détaillées ou certaines modélisations un peu trop simplistes font tiquer.

Mais finalement, ce n'est pas très grave. Borderlands, c'est avant tout du fun, de l'action, du loot et de l'XP. Et pour ça, on est heureux de rester dans le cadre connu, efficace et satisfaisant de Bordelands 2. Certes il y a quelques nouveautés dans le gameplay, comme la gestion de l'oxygène quand on sort des zones atmosphèrisées, ou la gravité réduite. Certes, il y a la possibilité de jouer 4 personnages, dont Cl4p Tr4p, le robot délirant. Mais ce n'est pour ainsi dire rien de nouveau.

On reste dans un univers connu aux mécaniques connues, avec des améliorations inexistantes. Cela ne fait pas de cette Pre-Sequel un mauvais jeu. Au contraire, en cette période de crise, les valeurs repères, sûres, sont les plus demandées. Mais cela ne fait pas une révolution non plus. Estimez ce jeu comme un bon DLC. Une extension intéressante, amusante, qui permet de prolonger le plaisir de Borderlands 2, deux ans plus tard.


DR