8/10Gottlieb Pinball Classics - Test

/ Critique - écrit par Islara, le 18/03/2007
Notre verdict : 8/10 - Bière, clop et Harley exigées (Ecrivez votre critique)

Tags : pinball gottlieb classics flipper wii jeux psp

Les jeux de Flipper sont encore trop rares quel que soit le support, pour que l'on ne les remarque pas.

Il était donc inévitable de ne pas s'arrêter pour étudier le fameux Gottlieb Pinball Classics, héritier de Pinball Hall of Fame sorti uniquement aux USA sur Game Cube et Xbox, et ce d'autant qu'il a été édité sur Wii, même si cette console ne se prêtait pas plus qu'une autre à un tel jeu.



1) Un excellent jeu de flipper

Vous venez de faire 500 miles en Harley sur les routes cuisantes de l'Arizona. Vos oreilles bourdonnent, votre cou ruiselle de sueur, vous vous arrêtez naturellement au 1er bar en vue. Vous sirotez avec délice une bonne bière rafraichissante et observez l'armoire à glace vociférant contre le tout dernier bébé des usines Gottlieb, le fameux Black Hole. Nous sommes en 1981. Et vous allez vous essayez à ce tout nouveau flipper dont la partie ne coûte en plus que 50 cents.

Telle est à peu près l'ambiance de Gottlieb Pinball Classics. Par un effort de recherche historique particulièrement louable, les FarSight Studios ont reproduit à l'identique les 11 meilleurs des flippers créés par la plus grande compagnie de flippers de l'histoire : Gottlieb (d'où le titre au 1er abord un peu suprenant). Tout y est : au-delà du flipper lui-même, son nombre précis de raquettes (jusqu'à 5), ses rampes, ses bruitages, son décompte de points et bonus, on a droit à l'histoire de sa création, son flyer (brochure commerciale de sortie) et toutes ses longues instructions. Les puristes apprécieront à merveille ce musée vivant du flipper.

Ainsi, inutile de s'attendre à des tables sorties tout droit d'un univers science-fiction et pleines d'innovations majeures. Mais il ne faut pas pour autant s'y tromper : les tables présentent une richesse et des surprises qui rendent le jeu de grande qualité.

Primo, sur chacune des tables proposés, il faut lire, visualiser et comprendre les 20 pages, au minimum, d'instructions (mais elles font seulement 3-4 lignes chacune). De ce fait, il faut à peu près 15 parties en moyenne sur chaque table pour commencer à s'approprier le flipper, savoir où viser et dans quel but, quelle puissance donner à sa frappe, à quel moment précis frapper pour que la bille aille dans telle ou telle direction. Première conséquence, chaque flipper est un immense défi à lui tout seul qui accapare un temps assez faramineux au joueur, d'où une très bonne durée de vie, pour qui aime le flipper bien-sûr. 2ème conséquence, la difficulté est un peu élevée et le joueur devra de ce fait faire preuve d'une minimum de persévérance et de patience pour apprécier toute la saveur de Gottlieb Pinball Classics. Mais la marge de progression est importante et l'on est vite impressionné par l'augmentation exponentielle de ses records. Le seul bémol vient de ce que sur une ou deux tables (en particulier Teed Off), les instructions, bien trop complexes et loin d'être claires, finissent pas être véritablement décourageantes. En revanche, la mise à disposition de 6 types de vue différentes est partciulièrement précieuse et bien pensée, même si on regrette de ne pouvoir régler la caméra qu'en cours de partie ce qui n'est pas très pratique.


Deusio, le thème des 11 tables proposées présentent immense et originale variété : du parcours du golf, au billard, en passant par la formule 1 et le bowling, Gottlieb nous offre des mini-terrains à l'intérieur même de la table, nous propose de jouer avec plusieurs billes en même temps, prévoit des modes contre le temps, et j'en passe. Autant dire qu'on est aux antipodes d'avoir l'impression de refaire le même flipper à chaque fois, pour le plus grand plaisir du joueur et la plus grande durée de vie du jeu bien-sûr. On commence alors à comprendre pourquoi Gottlieb était le n°1 du flipper et on s'aperçoit que les jeu vidéos de flipper n'ont finalement pas inventé grand chose de nouveau, comparé à la richesse des Gottlieb.

Tertio, les bruitages et musiques, incluant le fond sonore du bar et des autres tables, sont particulièrement attrayants et créent vraiment une atmosphère spéciale nous transportant dans un autre monde, à une autre époque. Avec en prime le sytème de crédits et de coût des parties, l'accès à des jeux de hasard (black jack, poker, love meter, voyance...), rien n'a été oublié.

Enfin, les FarSight Studios n'ont pas lésiné sur les modes et les options et bonus à débloquer : entre le mode arcade simple, le challenge, payout, la visite des usines Gottlieb etc..., l'ennuie n'est définitivement pas au rendez-vous.

Bref, amateurs de flipper néophytes, n'ayez pas peur de vous retrouvez dans un jeu qui pourrait sembler passéiste ou archaïque, il n'en est rien. Son ambiance particulière, ses couleurs vives, son graphisme de qualité sauront vous séduire. Quant à vous, puristes, vous aimerez forcément Gottlieb Pinball Classics par son impressionnant réalisme.


On pourrait s'arrêter là et clore la discussion, mais un petit mot sur les commandes et l'adaptation à la Wii est incontournable.


2) Un flipper sur Wii ?

A l'évidence, un tel type de jeu ne se prêtait quasiment pas à l'exploitation des innovations de la Wii. Néanmoins, il serait bien dommage voire idiot de priver la Wii de jeux classiques, ou qui lui sont moyennement adaptés, sous prétexte qu'ils n'exploitent pas ses nouvelles fonctionnalités. Vu le catalogue assez réduits de jeux disponibles à l'heure actuelle, le propriétaire d'une Wii devrait se réjouir d'avoir un jeu de qualité à sa disposition.

D'un point de vue pratique, on regreterra quand même le peu d'effort de l'éditeur pour s'adapter à la Wii : si les boutons B (gachette de la Wiimote) et Z du Nunchuk étaient les commandes naturelles des raquettes, on regrette l'absence totale d'utilisation du vibreur et du haut-parleur de la wiimote. Il n'était pourtant pas bien compliqué de s'y adapter et cela aurait augmenté l'effet d'immersion dans cette ambiance si attrayante. On regrette également l'impossibilité d'échanges de données, ne serait-ce que des records, par internet. La seule petite exploitation consiste en la secousse ou du nunchuk ou de la wiimote pour pousser le flipper.

En conclusion, vu le pari plutôt résussi de Gottlieb Pinball Classics malgré ses quelques oublis ou imperfections, on ne peut qu'inviter les éditeurs à continuer à produire des jeux classiques sur Wii, car rejeter les bonnes recettes sous pétexte de leur ancienneté est faire preuve d'étroitesse d'esprit.

A noter, pour les propriétaires de PSP, qu'une vue plus réaliste à la verticale est disponible.