8/10Inazuma Eleven 2 - Tempête de feu - Test DS

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 23/03/2012
Notre verdict : 8/10 - Oh man ! He's on fire ! (Ecrivez votre critique)

Tags : inazuma eleven tempete joueurs equipe nintendo football

 

Le test du connaisseur : Tempête de Glace
Le test du profane : Tempête de Feu

Inazuma Eleven 2 arrive enfin en France après une sortie Japonaise en 2009. Le jeu se paie le luxe de sortir à l’instar des Pokémon en deux versions. Nous avons donc le droit à une version tempête de feu et une autre tempête de glace. Dans notre belle rédaction de Krinein, la question s’est posé ? Comment faire ? Nico, grand spécialiste de la question, a pris en main la version glace. Du coup, comment contre balancer le pouvoir de la glace et son expertise ? C’est simple : donner le pouvoir du feu à un Canette qui est le candide parfait. C’est un peu qu’est-ce qu’il y connaît Rick Hunter aux femmes (voir ici) mais dans le foot RPG d’Inazuma.

Inazuma Eleven 2 - Tempête de feu - Test DS
On a fait 10 millions de kilomètres pour du foot !
Moi, quand on me vendait Inazuma, j’imaginais Olive et Tom ou Shaolin Soccer. Dès les premières minutes, j’ai vu que les gamins de la New Team pouvaient se rhabiller car c’est clairement « Shaolin Socceresque » ! Pas besoin d’avoir suivi les intrigues du premier opus (ouf !). Mark et son équipe de Raimon (je préfère dire Raymond, c’est plus fun) a gagné le championnat et ils se la coulent douce avant de rechausser les crampons. Pas de bol pour eux, le jour de la reprise voit débarquer du ciel des ballons noirs suivis par des extraterrestres qui détruisent leur collège dans le but de conquérir la Terre en battant tout le monde au foot ! Devant ce scénar’, je me dis $#**$*$&%ù ou plutôt « genre le moyen de conquérir le monde pour une race extraterrestre est d’exploser la tronche de collégiens au football ? ». Même dans Space Jam, l’excuse était meilleure mais Mark me rassure : « c’est normal, le football est un sport tellement génial qu’il est connu à travers la galaxie ». Très vite, mine de rien, je me rends compte que je suis contaminé par le jeu. Les gars de Level 5 font super bien leur boulot car me voilà investit de la mission  de recruter une équipe pour battre les méchants. On a ainsi envie d’aller de l’avant, de monter un beau team et le côté addictif prend le dessus.

Inazuma Eleven 2 - Tempête de feu - Test DS
On va faire la tactique de la loutre sauvage !
Ce qui m’a convaincu, ce ne sont pas les graphismes de bases qui ne font pas dans le décollement de rétine mais ce sont plutôt les voix des personnages et les nombreuses séquences animées qui rendent le jeu sympathique. La mise en scène des matchs clés est intense et les meilleurs mouvements se déchaînent. Il est dommage que les animations ne soient pas plus variées mais le plaisir est là malgré tout. Pourtant, je vous dis cela malgré la présence de combats aléatoires lors des phases d’exploration. En effet, le foot n’est qu’une excuse pour un jeu de rôle où les montées de niveau, les objets ou les techniques à apprendre sont légions. Il est crucial d’explorer, de recruter, de discuter pour pouvoir se composer une équipe au top. D’habitude, je suis allergique à la moindre parcelle de gestion et en particulier à celle du football. Ici, je m’attache à mes joueurs, je les bichonne et je monte des stratégies et des placements audacieux. Je transforme le timide Tod en vaillant ailier et Jude devient la plus grande menace des défenses adverses. J’en arrive presque à aimer le football…

Inazuma Eleven 2 - Tempête de feu - Test DS
Captain Igloo est devenu conseiller sportif !
En effet, même les matchs de foot sont un jeu de rôle en soi. Ce qui compte véritablement ce sont les préparations d’avant match et les quelques choix à faire. Ainsi, nos bonhommes peuvent se débrouiller tout seuls ou presque. Ils respectent leur poste, prennent des initiatives de placement pour nous aider. Le jeu est fait pour être dynamique mais surtout accessible aux plus jeunes. Que les plus âgés se rassurent, les techniques spéciales ne font pas tout et les subtilités sont là comme le choix d’une bonne passe en profondeur ou encore une habile défense à deux.

Avec plus de 100 joueurs à mettre dans notre effectif et notre mini bus - Oui, votre mini bus est du genre spacieux surtout que certains collégiens ressemblent plutôt à des adultes bodybuildés ou à des mutants – vous avez de quoi faire pour vous distraire. Sans compter les techniques à apprendre, les objectifs divers et les matchs à remporter.

Inazuma Eleven 2 - Tempête de feu - Test DS
Défi défilé? Défi DDR ? Non ! Défi foot !
Ainsi, malgré sa redondance, c’est un jeu solide qui a de quoi satisfaire les amateurs du genre. Le foot est en arrière plan si bien que même moi, qui ne suis pas un grand fan de la discipline, je m’amuse à placer mes joueurs ou à les faire effectuer des « tirs comètes » ou des « dribbles illusoires ». A mon sens, il faut prendre Inazuma Eleven 2 davantage pour un jeu de rôle qui défoule et décomplexe que pour un jeu de foot. Bon, j’y retourne car le « Ballon fiiiiiiiilllleee !!!!... ».

Inazuma Eleven 2 - Tempête de feu - Test DS
Mais ... C'est impossible ! Il était aux portes de la mort !!!!!!