6.5/10Racedriver Grid - Test

/ Critique - écrit par Guillaume, le 02/07/2008
Notre verdict : 6.5/10 - Magnifique, mais beaucoup trop difficile (Ecrivez votre critique)

Tags : grid race driver course courses voitures codemasters

Codemasters, heureux détenteur des licences Colin McRae ou encore Toca Race Driver, remet les enjoliveurs sur les bolides pour Racedriver Grid, un jeu annoncé comme exceptionnellement réaliste.


Les premiers pas dans le jeu le démontrent, Grid sait utiliser les ressources offertes par les consoles Next Gen, en l'occurrence la Xbox 360. On ne devrait jamais juger le graphisme de façon subjective, mais parfois, la bouche s'ouvre d'elle-même pour proférer un "C'est beau" de circonstance. Les reflets, les effets de lumières, les effets visuels, les textures, la modélisation, tout est au service du réalisme. Quand vous patinerez en tentant de faire un demi-tour, vous pesterez contre la fumée qui s'insinue dans votre champ de vision, et ce ne sera que justice. La réalité est moins drôle que la fiction !
De même, les courses sous la pluie ou durant la nuit devraient vous permettre de rester modestes. On n'en mène pas large quand on descend un chemin sinueux à 200 à l'heure, éclairé seulement pas les phares de sa voiture.

Dans de telles circonstances, on apprend rapidement à ne pas enfoncer complètement la gâchette d'accélération. Ainsi, on freine plus souvent à temps, et on évite les collisions désastreuses avec les murs, ou avec les autres bolides.

C'est d'ailleurs l'un des points qui divisera les joueurs. Le système de collisions et de gestion des dégâts est extrêmement poussé. Tellement qu'on pourra parfois ne pas tomber en panne tout de suite, le mécanisme de la voiture ayant encaissé un choc, mais se détériorant progressivement par faute d'une pièce manquante, mais seulement après quelques minutes ou quelques tours.
Cependant, la plupart des chocs majeurs arrêteront net le véhicule, et ce n'est qu'en utilisant une fonctionnalité de retour en arrière du jeu que l'on pourra essayer de sauver les meubles.
Vous aviez pris la tête et pour la maintenir vous roulez à tombeaux ouverts. Grave erreur, la pile du pont est redoutable et cassera tous vos espoirs !

Pourtant, à bien y réfléchir, cette gestion impeccable de la physique est particulièrement réjouissante. Il suffit d'un petit coup sec pour pousser ses adversaires dans le décor... ou pour réfréner les envies les plus arcades et inciter à la conduite réaliste.

En effet, on s'éloigne amplement du jeu de caisses bourrin. Certains circuits permettront de se lâcher, mais on sera vite rattrapé par les lois newtoniennes. Tous les corps sont attirés les uns les autres. Alors, pour une fois, respirons et profitons d'un jeu qui ne nécessite pas de gros sabots pour en profiter. Au contraire, mieux vaut se chausser de ballerines pour éviter de se lancer dans des cahots inutiles.


Racedriver Grid
tient davantage du jeu de simulation que du jeu d'arcade. Pour le plaisir des uns, et le malheur des autres.
La barre est trop haute pour qu'on puisse en profiter pleinement. Il y a un véritable challenge à dompter la bête, et ceux qui y arriveront pourront en être fiers et éprouver autant de plaisir au jeu que de satisfaction, mais nombreux sont ceux qui se contenteront de traverser le jeu en mode facile. Ainsi, les dégâts générés seront moins forts et la difficulté davantage supportable. Ce n'est pas donné à tout le monde d'être pilote de courses...

Dans tous les cas, le suspens est généralement au rendez-vous : il ne s'agit pas, comme dans de nombreux jeux de courses, de savoir avec combien d'avance on gagnera la course, mais plutôt de savoir si on sera le podium...

Pour les joueurs les plus têtus, un mode de difficulté expert permet de placer la barre très haute. Obligation de jouer en caméra interne au véhicule, impossibilité d'utiliser les options de ralenti pour sauver sa peau... Ceux qui arrivent à vaincre à ce niveau là peuvent être heureux, ce n'est pas donné à tout le monde. Je leur suggère même de filmer leurs performances car leur pilotage est sans nul doute intéressant à visionner.