7/10Red Faction - Test

/ Critique - écrit par Nicolas, le 13/10/2001
Notre verdict : 7/10 - Germinal 2 (Ecrivez votre critique)

Tags : red faction tered guerrilla test jeux switch

Support : PC.

   Red Faction est une sorte de Half-Like, un jeu censé être novateur et plutôt bien foutu, conçu par le papa de la saga Freespace, Volition. Et en effet, Red Faction apporte trois quatre petites choses, mais n'est-ce pas un peu de bruit pour pas grand chose.. ?

   Vous êtes Parker. Vous avez accepté un boulot de mineur sur Mars dans une grosse société. Mais voilà, c'est plutôt de l'esclavagisme pur et dur, et un virus de peste commence à se propager parmi les mineurs. Et ce qui devait arriver arriva, une émeute se créée, menée par un syndicat extrémiste connu sous le nom de Red Faction, qui vous contacte et fait de vous le fer de lance de la révolution.

   Parlons Technique. D'abord, le jeu tourne sous le moteur de Quake 3. Cela veut dire un bon moteur graphique, qui tourne sur des machines que je qualifierais de « moyenne » (p300 avec 128 de ram et une bonne carte graphique devrait suffire). Pas de niveau au sens propre du terme, juste une grosse carte avec plusieurs points de chargement (tel Half-Life) d'à peu près 10 secondes. Bref, pas de quoi s'arracher les cheveux, ça tourne bien et c'est tant mieux. Nouveauté qu'apporte Red Faction, le Geo-mod. En pratique, vous tirez contre un mur au lance-roquettes, ça fait un gros trou. On peut ainsi s'amuser à gaspiller des munitions pour creuser un tunnel souterrain, ou (plus pratique) contourner une porte bloquée en défonçant le pan de mur à côté. Cela ajoute au réalisme, jusqu'à ce qu'on s'aperçoive que la moitié des murs/planchers/plafonds sont indestructibles, et que les tables en bois résistent à vos charges de C4. On peut également briser les vitres, ce qui donne lieu à un déluge de petits sprites du plus bel effet pour représenter les morceaux de verre. Deuxième nouveauté, mieux exploitée, la capacité qu'à Parker à pouvoir contrôler des engins lourds, comme des sous-marins, des aéronefs, des jeeps (Ma préférée), et quelques autres. Ces passages, quoique relativement courts, sont parmi les plus réussis.

   En scénario, c'est aussi bien foutu que Half-life. Un scientifique du nom de Hendrix et la chef de Red Faction Eos vous contacte régulièrement pour vous aiguiller sur la marche à suivre, plusieurs moments demandent un peu de réflexion, mais en général c'est plutôt orienté action ('Moi vois moi tue'). La liste des armes est somme toute classique, pistolet, fusil à pompes, MP5, lance-roquettes, grenades, fusil-sniper,...Rien de nouveau de ce côté-là. La difficulté est plutôt bien dosée, et les passages corsés deviennent de plus en plus fréquents vers la fin. Heureusement, la touche magique Quick Save arrange bien les choses.

   Red Faction n'est pas une énorme révolution technique, même s'il apporte des nouveautés appréciables quoique sous-exploitées. Le jeu est néanmoins plus que réussi, et promet un excellent moment.