6/10Tumble VR : le test

/ Critique - écrit par Guillaume, le 25/01/2017
Notre verdict : 6/10 - Instable, mais pas bancal (Ecrivez votre critique)

Tags : playstation tumble test jeux news psvr tests

On se prend parfois à imaginer que Jenga ne dispose pas d'assez de pièces dans sa boîte. Pour ses moments là, Tumble VR est là.

Si on ne manque pas de penser à Jenga en découvrant Tumble VR pour la première fois, c'est bien parce qu'il s'agit d'un jeu où l'on entasse des pièces dans le but d'atteindre les hauteurs, sans rien faire tomber.

Mais, heureuse surprise, le jeu ne se contente pas que de cela. Les casses-têtes sont aussi de la partie, à travers des modes de jeu où l'on interagit toujours avec des pièces à placer ou déplacer, mais où il faut un peu plus réfléchir, ou tout au moins réfléchir différemment.


DR.

 

Tumble VR fonctionne bien. Malgré un concept simple, il est attrayant, presque fascinant - sans doute un effet de bord de la satisfaction du travail bien fait qui s'exprime à chaque pièce placée avec succès - et pourtant il est loin de se situer dans le haut du panier niveau graphisme, technique ou tout simplement fun. Et ça marche.

Avec la VR, ce phénomène est encore amplifié. En effet, avec une manette bien calibrée on peut placer avec précision les pièces, et on a réellement le sentiment de déplacer "à la main" tous ces trucs et ces machins. Il y a ce petit côté artisanal qui fait envie, qui rend le jeu attachant, malgré une direction artistique franchement pas attrayante. Qui aime jouer des heures durant dans une interface si sobre ?


DR.

 

Tumble VR est clairement un petit jeu. Mais un bon petit jeu. Bon, sans être formidable. Sympathique tout en étant dispensable. Vous savez maintenant quoi faire si vous aimez empiler des cubes. Et si vous ne savez pas encore si vous aimez ça, la réponse est OUI. Vous aimerez ça. C'est inconscient, ça remonte à l'enfance. C'est un piège bien rôdé : on ne peut que prendre son pied à empiler des cubes. C'est forcé. Et pourtant on a mieux à faire.

Pas facile la vie de gamer.