4/10Wii Sports - Test

/ Critique - écrit par Islara, le 18/12/2006
Notre verdict : 4/10 - En tant que jeu (Ecrivez votre critique)

Tags : wii sports nintendo jeux test sport joueurs

Vendu en Europe et aux USA avec la console elle-même, les Wii Sports ne suscitaient pas une réelle impatience et l'on n'attendait pas grand chose de ce jeu, et heureusement.

Extrêmement pauvres dans la conception, le son et les graphismes, c'est à peine si l'on peut qualifier les Wii Sports de « jeu ». Comme le fait normalement tout jeu de simulation de sport digne de ce nom, les Wii Sports n'offrent absolument aucune option de réglage des paramètres de jeu : on ne peut pas régler le nombre de tours en base-ball celui-ci étant irrémédiablement fixé à 3, ni jouer en simple au tennis, seul le double étant disponible ; on n'a aucun choix sur les raquettes, les battes, les club ou les personnages ; on ne peut pas choisir son adversaire que ce soit en tennis, boxe ou base-ball ; il n'y a rien à débloquer si ce n'est 2 entraînements supplémentaires. Le seul sport qui présente un peu d'options, de travail et de choix est le golf (mode débutant, intermédiaire, expert, 3 trous ou 9 trous, indication de la force du vent).


En plus de ce manque d'options, les jeux consistent uniquement à effectuer les frappes (le déplacement en tennis et base-ball étant automatiquement géré).

On ne mentionnera même pas le mode fitness, ersatz en version physique, sans relief ni sérieux, du programme d'entraînement cérébral du Dr Kawashima...

Dans le même ordre de pauvreté, il n'y a carrément même pas de musique, sauf une vague musique d'ambiance dans les menus. On a juste, au cours du jeu, les sons des frappes ou lancers et l'acclamation des spectateurs, ou leurs cris de déception.


Enfin, le graphisme suit la même ligne dénudée de création : visages géométriques, absence parfois de jambes et bras, mains en forme de sphères, minimum vital de décors...


Bref, chacune de ces simulations de sport est simplifiée à l'extrême et nous fait penser que l'objectif était avant tout de réaliser une espèce de jeu-prototype pour pouvoir tester sa Wii et attirer les néophytes du jeu vidéo et les autres générations : tout est complètement concentré sur la nouveauté du game-play et le reste laissé à l'abandon.

Et le pari n'est de ce côté là pas complètement raté et même agréablement surprenant : on s'amuse clairement à essayer de frapper la balle de base-ball comme s'y on était, à tenter un strike en bowling ou un ace en tennis. La Wii et le jeu sont de ce point de vue étonnants de précision : à l'instar d'une vraie partie de bowling, la moindre petite déviation du bras ou torsion de poignet, fera dévier la boule en fin de parcours ; idem en tennis ou base-ball : le poignet est un peu trop cassé et le coup part du mauvais côté ; c'est même parfois un peu trop sensible et il faut être presque plus vigilant que dans la réalité ! La marge de progression est de ce fait importante et l'on s'aperçoit vite, qu'à force de pratique, la précision et la vitesse s'améliorent. Cette caractéristique laisse augurer de bonnes perspectives pour la Wii et les jeux à venir.


Le seul bémol sur ce point se remarque dans la boxe : la vitesse de l'enchaînement des coups n'est pas du tout prise en compte. Ainsi, si vous frappez 2 fois de suite trop vite, un seul coup, et non 2, sera enregistré. Cela vient-il de la Wii ou du jeu ? Difficile à dire. Point à surveiller en tout cas.

Quoi qu'il en soit, la pauvreté de la création des Wii Sports est relativement compensée par cette précision du capteur, le réalisme et l'immersion qui en découlent et, par suite, le plaisir de jouer au bowling ou au tennis sans avoir à se déplacer loin de chez soi, faire la queue, payer et avoir mal au bras en fin de journée.


La convivialité des Wii Sports ajoute également au plaisir et sauvera le jeu en terme de durée de vie. Les parties à plusieurs, avec la possibilité de créer son perso, sont vraiment marrantes au possible et l'on peut alors passer des soirées entières bien agréables et chaleureuses à s'amuser avec ses amis ou sa famille.

En définitive, même si l'objectif était volontaire de tout concentrer sur le nouveau game-play créé par la Wii et de ne faire ni plus ni moins que ce qui se passe en vrai, on regrette quand même que les Wii Sports soient restés à l'état de jeu-prototype.

La Wii méritait mieux qu'une espèce de pseudo-démo et l'on reste surpris de l'audace qu'il y a à sortir un jeu aussi pauvre malgré sa convivialité. Etre inclus avec la console était son sauf-conduit, sinon bien peu de monde l'aurait acheté.