8/10BloodRayne - Test

/ Critique - écrit par CBL, le 02/03/2003
Notre verdict : 8/10 - Sang pour sang action ! (Ecrivez votre critique)

Tags : bloodrayne jeux xbox playstation news betrayal rayne

Un des thèmes récurrents des jeux vidéo est la présence de vampires que l'on doit combattre ou contrôler. Ca a donné lieu à des jeux plus ou moins bons mais tous aussi bourrins.
BloodRayne a été developpé par des personnes qui ont beaucoup joué et qui se sont fortement inspirées (comprenez "copiées") de divers jeux. On ne leur en veut pas car BloodRayne est plutôt réussi.

Vous contrôlez Rayne, une vampire très sexy : en plus d'être fort jolie et de porter des vêtements qui la mettent en valeur (pantalon de cuir et décolleté), la belle prendra son pied à sucer le sang des gens et vous le fera savoir en poussant des petits gémissements.

Après un bref passage en Louisiane, vous serez envoyé par les services secrets ricains en Argentine dans une base nazie pour empêcher ces messieurs de retrouver des reliques qui feront d'eux une armée surpuissante. Ces mêmes nazis se livrent à des expériences afin de produire des armées de larves qui peuvent prendre le contrôle de quelqu'un.
Des nazis voulant employer des moyens surnaturels pour gagner la guerre, ça ne vous rappelle rien ? Return to Castle Wolfenstein bien entendu. On retrouve la même ambiance très sombre et assez malsaine dans les deux jeux, les mêmes éclairages et les mêmes textures !

En tout cas, les niveaux de BloodRayne sont une franche réussite. Très vastes et très bien conçus, leur grand nombre assurera une durée de vie conséquente de 15-20 heures !

Au niveau gameplay, le jeu se situe entre un Devil May Cry et un Max Payne : vous contrôlez Rayne en vue à la troisième personne, un stick pour bouger, un pour viser. La belle donne des méchants coups avec les lames qu'elle a sous les bras mais elle peut aussi utiliser toute une panoplie de guns (du simple flingue au lance-roquette). Elle en porte toujours deux à la fois ce qui lui permet de pouvoir viser automatiquement deux personnes.

En frappant, vous augmentez une jauge et quand elle est à fond, vous pouvez déclenchez le Blood Rage qui fera de vous un mixeur humain découpant tout ce qui bouge.

Par une simple pression d'une touche, vous passerez en mode ralenti, très pratique pour éviter les balles et analyser la situation, et d'une autre vous pourrez sniper. Il vous sera aussi possible de passer en vue aura (un genre de vison thermique) ou d'utiliser un grappin pour mieux attraper vos proies et sucer leur sang afin de regagner de la vie.
Ces nombreuses subtilités donnent un cachet très original à BloodRayne qui n'aurait été sinon qu'un simple jeu de bourrin.

Le jeu est moyennement beau : si les persos sont bien modélisés et les effets de lumière très réussis (surtout en vue aura), les textures sont quant à elles assez fades et très répétitives. Heureusement, le jeu ne rame jamais et bénéficie d'une ambiance sonore bien trippante. Il est aussi très gore : les combats s'accompagnent de marres de sang et il est fréquent de voir des mains, des bras ou des têtes voler. Vous voilà prévenus.

Un des gros problèmes du jeu est le fouillis relatif des combats. On aurait souhaité un système de combos plutôt que de donner des coups de lames un peu n'importe comment. De plus, si la maniabilité est sans faille, l'animation des persos fait parfois très robot. Enfin, certains lui reprocheront d'être assez monotone mais je pense que ça dépend des joueurs.