7.5/10Prototype 2 - Test PS3

/ Critique - écrit par Flob, le 03/05/2012
Notre verdict : 7.5/10 - Défouloir sanglant (Ecrivez votre critique)

Tags : prototype test jeux heller video mercer premier

Prototype premier du nom était un défouloir violent mais distrayant offrant la possibilité d'incarner un être surpuissant, Alex Mercer, confronté à une épidémie qu'il avait lui même créé. Prototype 2 est le récit de la rencontre de cet anti-héros avec le sergent James Heller, juste rentré d'une guerre et prêt à en livrer une nouvelle pour venger sa femme et sa fille assassinées par des infectés peu de temps avant son retour.

Prototype 2 - Test PS3
James Heller, le nouveau PROTOTYPE.


La mutation, ça a du bon

Vous contrôlez ainsi ce vigoureux militaire qui n'a qu'un but: retrouver les responsables de l'épidémie et les faire payer, en priorité Alex Mercer que vous rencontrez dès le début de l'aventure. L'aficionado des gilets à capuche profitera de cette colère pour vous contaminer et faire de vous un allié contre Gentek et le Blackwatch.

Cette modification génétique fait alors de vous un personnage surhumain à l'instar du protagoniste principale du premier épisode. Vos pouvoirs sont d'ailleurs similaires : courir à la verticale sur les murs des gratte-ciel, sauter ou planer d'immeuble en immeuble, traquer ses proies, mais surtout faire preuve d'une résistance et d'un force démesurée. Et cette force sera décuplée grâce à votre talent de métamorphe qui vous permettra de transformer vos bras en griffes, tentacules, lames, marteaux, ou encore en fouet. De quoi réaliser de nombreux mouvements et massacrer un maximum d'ennemis.

Ces différents pouvoirs et compétences spéciales se débloqueront évidemment en acquérant des points d'expérience au fil de l'aventure. Vous serez donc récompensés au cours de la quête principale mais aussi en terminant des missions annexes. Ces dernières, assez répétitives comme tout le jeu d'ailleurs, consistent à massacrer des escouades du Blackwatch, libérer et combattre des molosses pour les assimiler, récupérer des boîtes noires, et "infiltrer" des antres de Gentek. Un terme entre guillemets car l'aspect infiltration s'appuyant sur la capacité géniale d'Heller d'assimiler ses victimes (soit voler leurs souvenirs, leur santé, et leur physique) reste très rudimentaire. L'IA est stupide, sourde, et aveugle, et infiltrer une base reste alors une sinécure, ce qui n'est peut être pas plus mal car Prototype 2 est avant tout un jeu pour bourrins.

Prototype 2 - Test PS3
Et un bon coup de "tank-tacule"


Héros extraordinaire mais réalisation ordinaire

L'histoire est par conséquent similaire à cette catégorie, c'est à dire convenue et parsemée de faux rebondissements, le tout avec des personnages très caricaturaux. Et les missions secondaires, comme les séries //Blacknet, vont permettront comme souvent de développer le background du titre pour optimiser votre expérience. Et sans mode multijoueurs, Prototype 2 se doit donc d'offrir une durée de vie dans la moyenne supérieure, ce qui est chose faite car il vous faudra près de 30h pour tout compléter (et la moitié pour la trame principale).

Une durée de vie assez importante que vous utiliserez pour visiter New York Zéro, ville emblématique dévastée par l'épidémie et divisée en trois zones déblocables parcimonieusement : une jaune (sécurité moyenne), une verte (sécurité élevée), et une rouge (zone de survie). Malheureusement, même si les graphismes ont été améliorés ; tout comme la jouabilité moins brouillon ; admirer la ville du haut d'un building est loin d'être transcendant, la faute à une vision lointaine fortement perturbée par un ciel enfumé cachant les défauts de clipping. Des soucis graphiques qui ne gâchent cependant pas l'expérience, qui plus est constituée de cinématiques sympathiques en noir et blanc à la Sin City.

Prototype 2 - Test PS3
Personne n'est à l'abris face à Heller

 

Conclusion

Prototype 2 est ce que l'on appelle un bon jeu bac à sable, un sable maculé du sang de nombreuses victimes que vous démembrerez ou écartèlerez avec plaisir. En effet, à l'instar du premier épisode ou d'autres titres de la même trempe comme infAmous, Prototype 2 est avant tout un défouloir constitué de tâches certes un peu répétitives, mais qui ont surtout pour objectif de faire parler les poings, ou plutôt tout attribut génétiquement modifié y ressemblant. Cela n'innove pas le genre et ne modifie pas énormément les bases du premier opus, mais si vous aimez les beat them all modernes, vous devriez y trouver votre bonheur.

Prototype 2 - Test PS3
DR.