9/10Rayman contre les Lapins Crétins - Test

/ Critique - écrit par GroFlo, le 17/01/2007
Notre verdict : 9/10 - Des lapins crétins, mais un achat malin ! (Ecrivez votre critique)

Tags : lapins rayman cretins jeux wii contre test

Rayman, cette figure emblématique du jeu de plateforme il y a dix ans, nous revient en force, sous une forme nouvelle, à savoir un party game, qui est, disons le tout de suite, fortement réussi.
En effet, tout est fait pour profiter au maximum des capacités révolutionnaires de la Wii, en les mettant au profit du fun pur.
L'histoire de base est assez simple : des lapins crétins et complètement barges s'en prennent à d'innoncents bébé Globox pour leur faire subir toute sorte d'outrages. Rayman, prisonnier des lapins, devra réussir chaque jour au moins 3 épreuves sur 4 au sein de l'arêne où il est jeté, pour avancer un peu plus, sauver les globox, et espérer s'échapper de sa petite cellule.

Il y a donc un mode solo à Rayman contre les lapins crétins, et c'est d'ailleurs ce qui lui est parfois reproché. Ou plus précisément, le fait qu'il faille obligatoirement débloquer les épreuves en mode histoire (solo) pour pouvoir en profiter en multi. Exit donc l'idée de lancer le jeu pour la première fois et d'en profiter à 4 pour se marrer.
Toutefois, de 1) le mode histoire offre une difficulté vraiment bien dosée, qui permet d'avancer régulièrement et facilement, de 2) rien qu'avec les épreuves des 2 ou 3 premières journées, on en a suffisament pour se poiler à plusieurs, et 3) faire la partie solo à plusieurs peut se révéler sympathique.
Après chaque journée (donc après avoir débloqué au moins 3 épreuves sur 4 dans l'arène), vous accédez à deux épreuves supplémentaires : le jeu musical, et le FPS. Le jeu musical est celui qui semble plaire le plus (tous ceux à qui j'ai fais essayer le jeu ont complètement accroché) : Rayman est au centre de l'écran, danse, et des lapins arrivent sur sa droite et sur sa gauche, en rythme, et il s'agit de les fraper pile au bon moment en donnant des coups avec la manette. Pas moins de 6 musiques différentes (disco, rap, rock, techno...) avec difficulté croissante permettront de mettre à l'épreuve votre indépendance et votre sens du rythme. Quant à la partie FPS, on est en vue subjective, on ne controle pas les déplacements, et il faut dégommer tous les lapins, à l'aide de ventouses.

Pour le multi, une fois le mode histoire terminé, le jeu nous propose 75 mini jeux, très diversifiés, et classés par catégories : musculation (ca porte réellement bien son nom, car remplir les masques de lapins à l'aide d'une pompe à jus de carotte, que l'on actionne en pompant le plus longtemps et le plus vite possible, avec le nunchuk, ça peut vous réduire le bras en miette !), adresse, précisions, quelques courses à dos de phacochère, le mode musical, le FPS, et enfin le mode challenge, qui consiste en des suites de mini jeux.
Ce mode multi (appelé mode score) a deux fonctions : d'une part, se poiler entre amis pour tenter de faire le meilleur score, et d'autre part, tenter d'atteindre le score le plus élevé du jeu (qui offre 1000 points), pour débloquer des bonus, notamment les fameuses vidéos "Bunnies very useful scientific facts". Et là, bien souvent, la difficulté est au rendez vous. Il faudra bien s'acharner afin d'atteindre les records, ce qui rajoute encore à la durée de vie, déjà quasi infinie à plusieurs.

Côté graphisme, on s'y attendait, ça ne casse pas 3 pattes à un canard (ou plutot, à un lapin !), mais c'est bien largement suffisant : coloré, sympa, Ubisoft réussi à développer un univers propre au jeu qui permet de bien rentrer dans l'ambiance. Bref, même s'ils auraient sans doute pu mieux faire, ça ne retire absolument rien à la qualité du jeu.
On pourra quand même reprocher le manque de diversité dans les cinématiques du mode solo, qui sont un peu ennuyeuses, surtout qu'elles demandent systématiquement un temps de chargement, alors qu'on les zape dès qu'elles commencent.

Les manettes Wii sont utilisées à fond, jusqu'au Micro de la Wiimote qu'il nous faudra se coller à l'oreille dans certains mini jeux, pour entendre les grognements de notre cochon, faisant ici office de détecteur de lapins. La précision et la réactivité de la manette sont parfaites, aucun soucis de ce côté, tout est fait pour que les utilisateurs profitent à fond du jeu et s'amusent au maximum.

On notera malgré tout quelques petits défauts suprenant : tout d'abord, sachez que si vous n'arrivez pas à finir les deux jeux des radios, c'est parfaitement normal, ils sont buggués en 50hz. Passez en 60Hz, et tout fonctionnera. On plaint d'avance ceux qui n'ont pas le net, et donc qui n'ont pas les moyens d'être au courant. Je crois d'ailleurs que j'aurais déjà jeté ma wii par la fenêtre et brulé ma galette Rayman si je n'avais pas pu lire l'info à ce sujet.
Mais surtout, c'est le mode multi qui aurait pu être un peu mieux pensé : on s'attendrait à trouver une option de choix aléatoire de jeux, une autre pour enchainer plusieurs épreuves à la suite, sans revenir au menu des jeux, ou encore un mode championat/tournoi. Et enfin, on regrettera qu'il n'y ait que si peu de jeux qui se jouent en même temps, la plupart étant au tour par tour.

Malgré tout, il faut le reconnaitre, Rayman contre les lapins crétins sur Wii est une réussite : véritable must have, ce jeu tire profit au maximum des capacités innovantes de la Wii, en offrant un gameplay bien pensé, des jeux réellement amusants et diversifiés, qui permettent de satisfaire la plupart des joueurs. Le mode histoire, a débloquer obligatoirement, offre entre 8 et 10h de jeu solo, et la partie score, en solo ou en multi, offre une durée quasi infinie.
Un incontournable de la Wii, donc.