8/10World of Warcraft - Test PC

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 25/09/2012
Notre verdict : 8/10 - Whoa ! (Ecrivez votre critique)

Tags : warcraft world joueurs wow blizzard classic test

Alors que la prochaine extension arrive bientôt, Krinein a décidé qu’il fallait également parler du jeu de base. World of Warcraft est incontournable dans le monde des MMORPG et c’est donc naturel de devoir le critiquer ici. Le jeu, paru fin 2004 chez nous, a été le vivier de toute une génération qui n’avait jamais touché à un jeu de rôle. Les vieux de la vieille n’était pas absents non plus et nous allons donc nous pencher sur les raisons d’un tel engouement.


I need a herooooooooooooo !
Tous les amateurs de jeu de stratégie connaissent Warcraft et en particulier son troisième épisode. Même moi, alors que je ne suis pas un fin gourmet en jeu de stratégie, j’ai joué à ce jeu. J’aimais les héros et je les lançais à corps perdu dans la bataille. World of Warcraft propose d’être l’un de ces personnages. Vous voilà donc sur Azeroth, un monde en proie à la guerre et aux conflits séculaires entre la Horde et l’Alliance. Les premiers regroupent toutes les sales gueules du monde comme les Orcs, les Trolls, les Morts-Vivants ou bien les Taurens (des gros taureaux anthropomorphiques). Les seconds proposent une alliance plus classique avec les Humains, les Elfes de la nuit, les Nains et les Gnomes. Mais même lors de cette guerre, d’autres menaces plus grandes existent et il faut un paquet de héros (et de couilles) pour aller tenir tête à ces démons géants, ces rois squelettes ou ces dragons gigantesques.


Ils ont bu un paquet de Red Bull ceux là !
Une fois choisis votre camp, votre race et votre gueule parmi un panel plutôt sympathique pour l’époque, vous choisissez votre classe. Classique mais néanmoins efficace, neuf classes s’offrent à vous. Toutes les races ne peuvent pas jouer toutes les classes, ainsi le paladin par exemple est une classe exclusive à l’Alliance alors que le Shaman est une spécialité de la Horde. Cependant, on retrouve les guerriers, les chasseurs, les voleurs qui se battent aux côtés des mages, des druides, des démonistes et des prêtres. Chaque classe peut se spécialiser dans une branche mais globalement, on peut dire que l’on retrouve l’idée qu’un guerrier doit encaisser à mort, un prêtre soigner ses copains et que le voleur doit planter une dague dans le dos de ses ennemis. Ainsi, malgré le classicisme apparent, les différentes classes sont tout de même assez nombreuses pour que chacun y trouve son bonheur et ses repères.


Au bal masqué !
Une fois lancée, vous découvrez un monde coloré et vaste où les temps de chargement son minimalistes. On passe d’une zone à l’autre sans encombre et les quêtes sont suffisamment nombreuses pour tenir le joueur en haleine. Au fur et à mesure, on découvre les enjeux liées à chaque race et on apprend également l’artisanat et ses possibilités. De la forge au travail du cuir, vous allez pouvoir glandouiller à créer tout et n’importe quoi. Les possibilités sont donc très nombreuses.


Les aventuriers de l'arche perdu !
À cela s’ajoute ce qu’un MMORPG implique à savoir le jeu en équipe. Que ce soit dans des grandes batailles contre la faction opposée ou bien dans l’exploration des donjons, vous allez voir du pays et utiliser votre personnage d’une façon spécifique. Ainsi, si votre chasseur la jouait plutôt solo avec son animal, en groupe, vous deviendrez le sniper du coin. L’organisation des raids deviennent alors une activité prisée pour débloquer expérience et butin rare. Beaucoup de joueurs découvrirent la fameuse trinité (tank/heal/dps) et ne jurent que par elle même lorsqu’ils jouent à d’autres jeux.


Le costume à la Charles Ingals !
Tout cela est bien beau mais tout n’est pas parfait dans le monde de WoW comme on l’appelle. Ainsi, on découvre assez vite que malgré les possibilités offertes par le jeu, nous sommes condamnés à nous payer un paquet de temps à voyager pour rallier deux villes ou à attendre qu’un moyen « express » comme le train ou le griffon nous dépose où l’on veut. Les donjons et autres raids deviennent ainsi une plaie à organiser tant les temps d’attente peuvent s’avérer longs et ségrégatifs. En effet, pour certaines classes comme le voleur ou le chasseur, il sera plus difficile de trouver un groupe par rapport à un guerrier ou un prêtre. Le système d’offre et de demande me direz-vous. De même, un certain déséquilibre affecte les classes du jeu et si chasseur ou le paladin peuvent se débrouiller avec un minimum de choses, le guerrier sera très dépendant de son équipement. De même, lors de certains duels, on verra vite les limites ou les exploit’ de certains classes à l’instar de cette fameuse vidéo ou un shaman détruit quasiment à lui tout seul l’équipe adverse.


Entre Gandalf et Gimly ...
De même, il est important de bien choisir son monde : des serveurs dédiés aux « rôlistes » existent et vous pouvez choisir des mondes où vous avez juste à vous méfier de l’environnement. En effet, sur d’autres serveurs, les membres de la faction opposée peuvent vous agresser n’importe quand et il faudra garder un œil ouvert si vous ne voulez pas mal finir. Surtout que la mort dans le jeu n’a rien d’une sinécure puisque votre matos en prend un coup. Dans WoW, vous allez vite découvrir que l’argent est vital. Que ce soit pour apprendre un sort, voyager, réparer une armure ou bien posséder des munitions, il faut payer. Il ne faudrait pas que votre chasseur débarque dans un donjon qu’avec cinq balles dans son fusil, cela fout mal ! Ceci dit, j’en ai vu débarquer comme ça et le fait d’être spécialisé à distance les rendaient donc particulièrement inutiles dans le donjon.

Question population, si le jeu a connu ces dernières années, une baisse de fréquentation, il faut s’attendre tout de même à un jeu particulièrement peuplé. On y croise de tout allant du gentil rôliste toujours prêt à donner de bon conseils jusqu’au petit nouveau qui a découvert le monde à travers ce jeu et qui donne la fameuse réputation « kikoo lol » que peut avoir le jeu auprès de certains. Cependant, vous parviendrez toujours à tomber sur des joueurs avec un profil similaire à vos attentes afin de jouer ou de créer/rejoindre une guilde.

WoW a inscrit dans l’esprit de beaucoup de gens ce qu’était un MMORPG. Même si le genre existait déjà, tous n’y jouaient pas pour X raisons. On peut presque parler d’un avant et d’un après WoW. Les années ont passé et on peut dire que le jeu maintenant accuse un peu le joug de la concurrence, notamment des jeux sans abonnements et des free to play. Cependant, il dispose tout de même d’une base non négligeable sur la forme et le fond. À tel point que WoW est régulièrement utilisé comme modèle par la concurrence. De même, de par son succès, ce jeu a offert à ses joueurs des extensions qui seront autant acclamées qu'attendues. Ainsi, Burning Crusade, Wrath of the Lich King ou encore Cataclysm viendront apporter leur lot de nouveautés et de plaisir comme nous le verrons dans les articles qui leur seront dédiés.