7/10Professeur Layton et la Boîte de Pandore - Test

/ Critique - écrit par knackimax, le 09/09/2009
Notre verdict : 7/10 - Une boîte qui se referme sur elle-même (Ecrivez votre critique)

Tags : layton professeur pandore enigmes boite test episode

Un épisode sympa mais décevant car pas un poil innovant et d'un déséquilibre flagrant dans les données d'enquête. On croirait même à une excuse pour donner des cours de logique. La réalisation reste très agréable mais on fera des pauses dans le récit un peu ronflant. Les fans vont quand même aimer.

Le professeur Layton et son disciple Luke vous ont déjà épatés dans leur quête de la pomme d'or. Et bien préparez-vous à les suivre à nouveau dans leur grande aventure vers l'origine des mystères, la boîte de Pandore. Alors que nos deux compagnons d'enquête se mettent en route vers la maison du mentor de Monsieur Layton, les énigmes commencent déjà à pleuvoir dans les rues de Londres ainsi que les petites scénettes graphiques qui agrémentaient déjà le précédent titre de chez Level-5. un nouveau tracé dans une nouvelle quête qui fera travailler vos méninges en toutes circonstances jusqu'au bord d'un train mystérieux dont la destination vous est inconnue et qui contient des passagers au caractère... énigmatique.

On prend les mêmes et on recommence donc avec à la clef la résolution d'un des plus grands mystères de la mythologie latine. La boîte de Pandore est la nouvelle
excuse des développeurs pour vous poser des questions dans tous les sens et attendre de vous des réponses efficaces et bien pensées. Suivant toujours les petites devinettes du professeur on se perd en reflexions logiques à ne plus savoir quoi faire de sa matière grise. Et il faut dire que dans ce domaine le soft sait y faire allant chercher dans les recoins de tout ce qui se fait de mieux et de loufoque entre suite de chiffres et spatialisation dans l'espace. Malheureusement c'est si bien décousu et sans sens qu'on se retrouve jetés aux crocos. Si dans l'incroyable village il y avait une certaine cohérence ou plutôt une unité pour nous perdre ici rien ne va plus.

Cela reste agréable de résoudre certaines questions ainsi que de griffonner des petites notes de partout pour faire des calculs divins et des formes géométriques mais
l'ensemble ne prend pas, par manque de cohésion alors du coup c'est sympa mais pas si engageant que ça. L'enquête est linéaire et on multiplie les gadgets sur notre route pour nous amuser sans prendre la peine de les faire rimer à quelque chose. Oui certes cet univers reste sympathique (également par son côté absurde) et les couleurs et graphismes qui le composent respirent le joli travail d'anime que nous proposaient les bon vieux programmes de Dorothée mais cela ne suffit pas à nous garder enjoués plus de deux heures. Et pourtant l'aventure est relativement longue et pleine de rebondissements. Par contre, ici, même le point and click est exclu. Il suffira de se balader un coup en bas, un coup en haut puis un coup a droite et enfin un coup a gauche et tout s'expliquera tout seul sans avoir eu besoin de cliquer un peu partout en mode détection, mise à part pour trouver les fameuses pièces S.OS.

Qui plus est certaines énigmes sont ronflantes et ressassent
ces petits jeux flashs où on nous demande de faire passer des loups et des chiens sur la berge d'en face avec des contraintes assez débiles pour se sentir infantilisés à souhait. La logique demandée n'est pas non plus à la portée des jeunes enfants car certaines énigmes sont assez tordues. Rajoutez à cela des animations assez médiocres et qui n'apportent pas grand chose à l'histoire et vous aurez un jeu plutôt bon au départ mais relativement gâché par tout un tas de détails qu'on aurait pensés mieux équilibrés pour un deuxième volet. Il vous restera le duo Luke et Layton qui amusera un peu la galerie avec une connivence sympa et un continuel désire de se poser des problèmes en fonction des situations. C'est un peu comme se balader avec un ami qui emporte ses incollables un peu partout ... et s'en sert. Une fraîcheur qu'on aurait voulu retrouver dans ce beau monde pastel que constitue la série. Oui, parce que nous ne le diront jamais assez, cela reste très joli, mignon et plein de caractère ... comme on aime.

Au final c'est relativement agréable de s'y coller avec des pointes d'ironie dans le travail de détective (face à l'inspecteur moustachu du coin) et grâce aux personnages secondaires dont le caractère  se lit avec plaisir sur leur visage crayonné. Un ensemble de choses qui nous font encore jouer avec le professeur dans une semi joie mais on espère que la formule est faite pour évoluer. Ah oui, et puis préparez-vous à faire jouer un hamster pour lui faire perdre du poids et à concocter des recettes d'infusions, les deux moments les plus palpitants du jeu. Un bon soft, un peu plat pour une suite si on résume. Les fans vont quand même aimer.